Objectif

  • Débloquer l’écriture, la parole, travailler la spontanéité, l’expression, l’improvisation sous toutes ces formes (textes, musique, parole).
  • Poser sur le papier le ressenti de chacun. Travailler la musicalité et le rythme du texte.

Public concerné : Élèves de collège ou lycée.

Effectif : Plus le nombre d’élèves est réduit, plus le travail peut être approfondi. Nous pensons qu’il vaut mieux ne pas dépasser la vingtaine d’élèves.

Durée : Un atelier de 3h au minimum. Si l’atelier peut être plus long, on peut poursuivre par la réalisation d’un petit spectacle et/ou d’un enregistrement.

Pré requis : aucun

Méthodes pédagogiques / Programme et contenus

  • présentation du groupe : vie du musicien, enregistrement, tournée, etc…
  • exercices pratiques pour « débloquer » l’écriture : écriture automatique, cadavres exquis, etc…
  • chaque élève écrit un texte (éventuellement sur un thème), après une première lecture le texte est analysé puis retravaillé.
  • le texte est mis en musique par les intervenants et lu ou chanté par les élèves.

Compétences abordées : Créativité. Spontanéité. Expression. Improvisation. Ecoute.

Intervenants : 2 des 5 membres du groupe Weepers Circus (ils sont tous auteurs, compositeurs et interprètes).

  • Christian Houlle, claviers, percussions et choeur.
  • Denis Léonhardt, clarinettes et saxophones.
  • Franck George, violoncelle, basse, guitare et chant.
  • Alexandre Bertrand, batterie et percussions.
  • Alexandre George, chant et guitares.

Moyens techniques nécessaires : Une salle, du papier et des stylos.

Biographie : Le WEEPERS CIRCUS est né à Strasbourg en 1988. Après la parution de leurs deux premiers albums et plusieurs tournées nationales, ils signent chez Universal, publient leur troisième album – L’Ombre et la Demoiselle (2000) – et font la connaissance de Caroline Loeb qui mettra en scène trois de leurs spectacles.

Dans le quatrième album – Faites entrer (2003)– le WEEPERS CIRCUS fait son premier duo avec Olivia Ruiz.

L’album suivant – La Monstrueuse Parade (2005) – inspiré du film Freaks (1932) de Tod Browning, ajoute encore au groupe une dimension scénique incomparable et confirme un virage plus rock entamé depuis 2003.

Dans – Tout n’est plus si noir (2007) – plusieurs artistes invités participent à l’enregistrement, notamment Mathias Malzieu (Dionysos) et Irène Jacob. Les arrangements de cordes et de cuivres s’amplifient et leur univers tragi-comique prend toute son ampleur, notamment lors d’une longue tournée en France et en Europe.

En 2009, le groupe publie son premier livre-disque grand format de chansons pour enfants intitulé « Weepers Circus à la récré », illustré par Tomi Ungerer (Les trois brigands). Sont invités dans ce projet : Juliette, Didier Lockwood, Frédérique Bel, etc.

En 2011 sort N’importe où, hors du monde. Le titre de ce nouveau livre disque fait référence au poème Anywhere out of the world de Charles Baudelaire. Des invités prestigieux y figurent : Jean Rochefort, Jean-Claude Carrière, Jean Fauque (avec un hommage à Alain Bashung), Cali, Michel Rocard, Patrice Leconte, Dominique A, Marc Lévy, Maxime Chattam, Henri Loevenbruck, et bien d’autres encore.

Le 19 avril 2013 sort « Le Grand Bazar » chez Gallimard Jeunesse, deuxième livre disque pour enfants. Comme pour le spectacle de La Récré, Le Grand bazar sera représenté près de 150 fois dans toute la France.

Puis, le groupe s’offre une parenthèse symphonique avec la tournée « Symphonique Circus » avec l’OJS (L’orchestre des jeunes de Strasbourg)

L’album Planète des Songes sort en octobre 2015 : Olivia Ruiz et Léopoldine HH y sont invitées sur des duos très touchants.

Suit une relecture du Grand Bazar avec l’orchestre Philharmonique de Strasbourg en mars 2016 et l’enregistrement d’un troisième livre-disque jeune public intitulé « N’importenawak ! »